Skip to content

Comment Mohamed a acté l’éthique des affaires

commerce arabe-2

Mohamed encourage les affaires et le commerce fondés sur des valeurs nobles, opposées à toute escroquerie, aux transactions immorales, à la tromperie, à la fraude, au monopole et à l’exploitation. Mohamed indique :

« Dieu étend sa miséricorde sur quiconque faisant preuve de tolérance lorsqu’il achète, lorsqu’il vend ou lorsqu’il demande le respect de ses droits. » (Ceci s’applique aussi bien aux hommes qu’aux femmes, Bukhari, 2076/16)

Mentir ou ne pas tenir ses promesses, c’est de l’hypocrisie

Mohamed dit : « Quatre caractéristiques, si elles sont présentes chez une personne ce sera alors un véritable hypocrite et celui chez qui il y a une de ces caractéristiques aura en lui une caractéristique de l’hypocrisie jusqu’à ce qu’il la délaisse:

  1. Lorsqu’on lui confie un dépôt il trahit,
  2. Lorsqu’il parle il ment,
  3. Lorsqu’il conclu un pacte il ne le respecte pas
  4. et lorsqu’il se querelle il se comporte particulièrement mal

Peu après son arrivée à Médine, il ordonne à ses compagnons d’acheter une parcelle et d’y pratiquer le libre-échange. On y achète et vend sans payer aucune commission ou droit de douane, cet endroit est nommé manakha.

Manakha est un endroit où les chameaux sont allongés sur le sol pour que les biens qu’ils transportent sur leurs dos puissent être déchargés et vendus.

Citations et témoignages

Partagez…
Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur whatsapp
WhatsApp
Partager sur email
Email