Skip to content

Définition des 6 fondements de la foi musulmane

teenage girl with praying in sunny nature. young girl meditate i

L’islam est la deuxième plus grande religion au monde après le christianisme, avec environ 1,8 milliard de musulmans dans le monde. Bien que ses racines soient plus anciennes, les spécialistes datent généralement la création de l’islam au 7e siècle, ce qui en fait la plus jeune des grandes religions du monde. L’islam est né à La Mecque, dans l’actuelle Arabie saoudite, à l’époque du prophète Mohamed ﷺ (Mahomet). Aujourd’hui, la foi se répand rapidement dans le monde entier.

Faits concernant l’islam

  • Le mot « islam » signifie « soumission à la volonté de Dieu ».
  • Les adeptes de l’islam sont appelés musulmans.
  • Les musulmans sont monothéistes et adorent un Dieu unique et omniscient, connu en arabe sous le nom d’Allah.
  • Les adeptes de l’islam visent à vivre une vie de soumission totale à Allah. Ils croient que rien ne peut se produire sans la permission d’Allah, mais que les humains ont leur libre arbitre.
  • L’islam enseigne que la parole d’Allah a été révélée au prophète Muhammad par l’intermédiaire de l’ange Gabriel.
  • Les musulmans croient que plusieurs prophètes ont été envoyés pour enseigner la loi d’Allah. Ils respectent certains des mêmes prophètes que les juifs et les chrétiens, notamment Abraham, Moïse, Noé et Jésus. Les musulmans soutiennent que Mahomet était le dernier prophète.
  • Les mosquées sont les lieux de culte des musulmans.
  • Parmi les lieux saints importants de l’islam figurent le sanctuaire de la Kaaba à La Mecque, la mosquée Al-Aqsa à Jérusalem et la mosquée du prophète Mahomet à Médine.
  • Le Coran est le principal texte sacré de l’islam. Le Hadith est un autre livre important. Les musulmans vénèrent également certains passages de la Bible judéo-chrétienne.
  • Les adeptes vénèrent Allah en priant et en récitant le Coran. Ils croient qu’il y aura un jour de jugement et une vie après la mort.
  • Une idée centrale de l’islam est le « jihad », qui signifie « lutte ». Bien que ce terme ait été utilisé de manière négative dans la culture dominante, les musulmans pensent qu’il fait référence aux efforts internes et externes pour défendre leur foi. Bien que rare, cela peut inclure le jihad militaire si une « guerre juste » est nécessaire.

mosque 615415 1920

Principales croyances de l’islam

La base de la doctrine islamique se trouve dans le Coran (Qur’an). Les musulmans croient que le Coran est la parole de Dieu, prononcée par l’ange Gabriel à Mahomet. Le Coran n’existait que sous forme orale du vivant de Mahomet, ce qui signifie qu’il était constamment interprété par Mahomet et ses disciples. Il a été mis par écrit sous le califat d’Abu Bakr. Lui seul est infaillible et sans erreur. Le Coran est composé de 114 sourates, ou chapitres, classés de la plus longue à la plus courte. Pour les musulmans, Mahomet est le dernier des sept prophètes ou messagers de Dieu à l’humanité.

Le mot arabe qui donne son nom à la religion islamique est islam, qui signifie « soumission », en particulier, soumission ou obéissance à Dieu. Cette soumission prend la forme de “arkan addin”, ou des cinq piliers de la religion, qui constituent la vie rituelle active du musulman et définissent la relation du croyant à Dieu. Le Coran contient plus qu’une seule profession de foi.

Il faut déjà citer les cinq piliers de la foi, et donc ce qui rend quelqu’un un musulman. Il n’y a pas de choix ou préférences entre ces piliers dans l’islam.

Les cinq piliers de l’islam

Cette partie décrit les cinq valeurs de la l’islam que Dieu a rendu indispensable pour être musulman :

Shahadah : la confession de foi

La confession de foi est l’expression fondamentale de la foi islamique et le noyau de toute la loi islamique ; elle est très simple : « croire qu’Il n’y a pas d’autre Dieu que Dieu et Muhammad est le messager de Dieu » (la ilaha illa ‘lah Muhammadun rasul ‘allah). La shahadah est la première chose que l’on dit à un nouveau-né et la dernière chose que l’on murmure à l’oreille d’un mort.

shahada g40040bf5f 1280

Salat (la prière)

L’islam impose au croyant cinq prières par jour. Ces prières rituelles doivent être accomplies en direction de la Mecque et impliquent d’abord de se tenir debout, de s’incliner, de se prosterner et de s’asseoir. L’appel à la prière est sonné par le muezzin (crieur musulman) depuis une tour (minaret) située dans la mosquée. Les prières sont lues à partir du Coran et doivent être chantées de mémoire en Arabiyya, l’arabe classique du Coran. Il est interdit d’avoir un livre à la main ou de chanter les prières coraniques dans une autre langue. Les prières personnelles, appelées du’a en arabe, peuvent être faites dans sa propre langue.

pexels alena darmel 8164353

Sawm (Le jeûne du mois de Ramadan)

Pendant le mois de Ramadan, tous les croyants doivent s’abstenir de manger, de boire et d’avoir des relations sexuelles de l’aube au crépuscule. Le mois de Ramadan a lieu à différents moments de l’année (le calendrier musulman est un calendrier lunaire plutôt que solaire), de sorte que la sévérité du jeûne varie. Le jeûne vise à purifier le croyant en tant que renoncement au monde.

pexels thirdman 7956578

L’art de jeûner par Françoise Wilhelmi de Toledo

Zakat (don de biens)

Le Coran ne condamne pas l’accumulation de richesses comme le font les évangiles chrétiens; en fait, l’Islam comprend manifestement le monde matériel comme créé pour le plaisir de l’humanité. Cependant, les devoirs de chacun envers Dieu impliquent de distribuer ses richesses aux moins fortunés. C’est ce qu’institue la loi islamique, la charia. Pour effectuer la Zakat chacun doit donner l’équivalent de 2,5 % de sa richesse aux pauvres sous forme d’impôts (si la richesse est en argent). La société islamique, il n’est pas injuste de l’affirmer, a été le premier État-providence qui ait existé ! Tout comme le jeûne du Ramadan purifie le croyant en le faisant renoncer au monde, la zakat purifie le croyant en encourageant une disposition charitable et un manque d’attachement aux biens de ce monde.

the poor man begs alms, homeless asian man is begging for money

Hajj : le pèlerinage à la Mecque

Chaque croyant doit, une fois dans sa vie, se rendre en pèlerinage à la Ka’bah, le sanctuaire sacré de l’islam à La Mecque. En recréant de nombreux événements de la vie d’Abraham et d’Ismaël qui sont, dans la tradition islamique, les fondateurs de la Ka’bah, on se plonge au cœur de l’histoire de l’Islam et on réévalue sa vie et sa société dans la perspective de cette histoire.

pexels shams alam ansari 4118038

Les six articles de la foi musulmane

Pour que la foi musulmane soit entière et parfaite, tous ces articles doivent être respectés. La foi musulmane n’est pas complète, si un seul élément manque.

1- Le monothéisme (Tawhid )

Le principal message de l’islam est le monothéisme. La croyance au monothéisme est la pierre angulaire de la foi islamique. Les musulmans croient que tous les prophètes envoyés par Dieu à l’humanité ont partagé le même message central, à savoir le message du monothéisme. Le monothéisme est un terme utilisé pour désigner la croyance en l’existence d’une seule divinité (Dieu). Les musulmans croient qu’il n’y a qu’un seul Dieu qui a créé l’univers et tout ce qu’il contient. Ce Dieu unique a créé les cieux, la terre, les étoiles, les montagnes, les océans, les humains, les animaux, les plantes et tout ce qui existe.

Les musulmans estiment que, puisqu’il n’y a qu’un seul Dieu qui nous a créés et qui continue à nous faire vivre, il est logique que seul ce Dieu unique soit digne d’être adoré. Si nous voulons remercier quelqu’un pour les bénédictions que nous avons, ce doit être ce Dieu unique. Si nous voulons demander à quelqu’un d’autres bénédictions, ce devrait être ce Dieu unique. Ce Dieu unique est capable de nous aider ou de nous faire du mal. Par conséquent, nous devons dédier notre amour vrai et pur à ce seul Dieu, et nous devons réserver notre vraie crainte à ce seul Dieu. Bien sûr, il nous est demandé d’aimer notre famille, nos amis et tous les humains. Cependant, notre amour pour Dieu doit être d’un niveau supérieur, puisque c’est Dieu qui a créé notre famille, nos amis et tous ceux qui nous entourent. De même, puisque seul Dieu peut vraiment nous faire du mal, nous ne devrions craindre que Dieu et ne pas craindre quelqu’un ou quelque chose d’autre plus que Dieu. Cependant, notre crainte de Dieu doit être plus élevée, car non seulement Dieu contrôle notre vie dans ce monde, mais il nous jugera dans l’au-delà. Par conséquent, les musulmans croient que tous les actes de culte doivent être dirigés vers le Dieu unique.

2- Croyance aux anges

Les musulmans croient que tout comme Dieu a créé les êtres humains, il a également créé les anges. Cependant, les humains ont reçu le libre arbitre, alors que les anges sont toujours obéissants à la volonté de Dieu. Les anges ne sont pas capables de désobéir à Dieu, et ils accomplissent toutes les tâches qui leur sont confiées par Dieu. Les musulmans n’entrent pas dans des détails inutiles sur la façon dont les anges ont été créés ou sur le lieu et la façon dont ils existent. Il s’agit de connaissances qui dépassent notre compréhension en tant qu’êtres humains. Nous avons été créés au sein de cet univers, et tout ce que nous observons autour de nous est une création de Dieu. Dieu a créé les lois de la physique qui régissent notre existence. Même si ces lois s’appliquent à l’univers entier tel que nous le connaissons, elles ne s’appliquent pas à Dieu, car c’est lui qui les a créées en premier lieu. Il nous est impossible de comprendre quelque chose qui échappe aux lois normales de la physique que nous connaissons. Toutes les connaissances que nous avons sur les anges nous ont été révélées par Dieu par l’intermédiaire des prophètes et des messagers qu’il a envoyés à l’humanité. Par exemple, il nous a été dit que les anges ont été créés avant les humains, et qu’ils ont été créés à partir de la lumière. On nous a également parlé d’anges spécifiques et de leurs tâches. Par exemple, l’ange Gabriel est chargé de transmettre les révélations de Dieu aux prophètes et aux messagers.

3- Croyance dans les prophètes et les messagers

Les musulmans croient que Dieu a créé les humains et qu’il a voulu que nous puissions vivre une bonne vie. Il ne veut pas que nous soyons mal orientés ou que nous vivions une vie misérable. Il ne veut pas non plus que nous fassions du mal à d’autres humains ou que nous accomplissions d’autres actions moralement mauvaises. Par conséquent, Dieu tiendra chaque être humain pour responsable de chaque action qu’il aura faite dans sa vie. Afin d’enseigner à l’humanité ce qui est bien et ce qui est mal, Dieu a envoyé des prophètes et des messagers pour nous guider. Ces prophètes et messagers sont des êtres humains comme nous tous. Mais ils ont été sélectionnés pour recevoir des conseils et des révélations de Dieu par l’intermédiaire de l’ange Gabriel et pour diffuser le message au reste de l’humanité.

Quelle est donc la différence entre un prophète et un messager ?

Les messagers sont les individus à qui Dieu a envoyé de nouvelles révélations constituant un nouveau message pour l’humanité. Par exemple, Moïse était un Messager dont le message était la Torah. Jésus était un Messager dont le message était la Bible. Mohammad était un Messager dont le message était le Coran. D’autre part, les prophètes avaient pour tâche d’appeler les gens à un message existant. Par exemple, les prophètes David et Salomon ne sont pas venus avec un nouveau message, mais appelaient leur peuple à se conformer au message existant de leur peuple.

Comme vous avez probablement pu le constater dans le passage précédent, les musulmans croient en Moïse, Jésus et bon nombre des prophètes mentionnés dans la Bible. Toutefois, les musulmans croient que tous ces prophètes, y compris Jésus, étaient des êtres humains normaux. Jésus n’était pas le fils de Dieu, il était simplement un messager de Dieu. Dieu a donné à de nombreux prophètes et messagers des signes pour prouver à leur peuple qu’ils sont vraiment des prophètes. Par exemple, Jésus a reçu la capacité de guérir les malades et même de ressusciter les morts par la volonté de Dieu. Les musulmans croient que Jésus n’a jamais prétendu être un Dieu ou le fils de Dieu.

4- Croyance dans les livres saints

Comme mentionné dans la section précédente sur les prophètes et les messagers, les musulmans croient que Dieu a révélé certains messages pour guider l’humanité et lui apprendre le bien et le mal. L’objectif de tous ces messages était de guider les gens à n’adorer que Dieu, et de libérer l’humanité de l’oppression liée à l’adoration de faux dieux tels que les idoles ou les rois. Des messages ont également été envoyés pour aider les humains à établir un ensemble de lois qui leur permettraient de minimiser l’injustice et les mauvaises actions et de vivre une vie heureuse et fructueuse. Ces messages sont connus sous le nom de livres saints. Ils comprennent la Torah, la Bible et le Coran.

holy bible, the torah, the holy qur'ân

5- Croyance au Jour du Jugement

Les musulmans croient que Dieu tiendra chaque être humain responsable de chacune de ses actions, aussi petites soient-elles. Dieu étant le plus juste, il ne permettra pas à quelqu’un qui a passé toute sa vie à voler, à tricher et à faire du mal aux autres de s’échapper sans être puni. Dieu est capable de punir ces personnes dans leur vie ici-bas, et peut les punir encore plus sévèrement le jour du jugement dernier. Par ailleurs, Dieu récompensera ceux qui ont été patients et qui se sont empêchés de faire du mal aux autres pour leur profit personnel. Bien qu’ils auraient pu se joindre à d’autres pour voler et tricher afin d’augmenter leur richesse et leurs possessions matérielles au cours de leur vie, ils ont plutôt été gentils avec les autres et se sont portés volontaires pour aider les moins fortunés. Comment ces personnes et le premier groupe peuvent-elles connaître le même sort à la fin ? En effet, le moment venu, le monde prendra fin et le jour du Jugement dernier arrivera. Chaque être humain sera tenu responsable de chacune de ses actions, même s’il s’agit d’un poids atomique de bonté ou de mal, il sera récompensé ou puni pour cela.

6- Croyance en la prédestination

Les musulmans croient que Dieu est omniscient. Il sait quelles actions nous allons entreprendre avant que nous ne les entreprenions. En fait, Dieu savait avant notre création comment nous allions vivre notre vie et chaque action que nous ferions. Cela ne signifie pas que Dieu nous contrôle. Les humains ont reçu le libre arbitre et ils ont le plein contrôle de leurs actions. Cependant, Dieu connaît simplement tous les événements qui se sont produits dans le passé ou qui se produiront dans le futur. Comme nous l’avons mentionné précédemment, les lois de la physique, de l’espace et du temps telles que nous les connaissons ne s’appliquent pas à Dieu. En fait, c’est Dieu qui a créé ces lois. Par conséquent, même s’il est très difficile pour nous de le comprendre, Dieu est omniscient. Même si nous avons le libre arbitre, Dieu est conscient de ce que nous allons faire. Les musulmans croient que si Dieu veut empêcher quelque chose de se produire ou forcer quelque chose à se produire, il est certainement capable de le faire. Par conséquent, tout se produit parce que Dieu a permis que cela se produise. Ce fait est souligné par le contenu du Coran, plus particulièrement les révélations scientifiques qui sont considérées aujourd’hui comme normales mais qui, autrefois, causaient une grande perplexité aux hommes, comme le lever et le coucher du soleil.
La plupart de ceux qui ont raisonné ces faits scientifiques ont découvert par la suite qu’ils étaient mentionnés depuis longtemps dans le Coran.
Les pays musulmans conservent ces enseignements par l’intégration d’un ministère spécifique par le gouvernement. Le ministre dédié de cette entité, ainsi que les consultants, discutent et prennent des décisions sur les sujets islamiques. Cela peut aller de l’emplacement de nouvelles mosquées à l’annonce de fêtes islamiques. Parfois il faut même développer de nouvelles décisions (Ahkam), quand par exemple une ancienne doit être prise selon des informations sur la modification d’un contexte existant auparavant. Cette opération s’appelle El Ijtihad et elle s’agit de modifier et améliorer des lois islamiques (Ahkam al Shariah). Bien sur ces services et surtout El ijtihad est réservé à une communauté des intellectuels et humanistes musulman qui utilisent leurs connaissances dans le cadre de l’amélioration de la compréhension, pratique et l’utilisation des enseignements de l’islam jusqu’à présent.

https://www.youtube.com/watch?v=q3lr-ojq7Jo

La dernière écriture révélée (un texte sacré) pour les musulmans

Le Saint Coran indique clairement que la guidance divine d’Allah s’achève avec la révélation du tout dernier verset révélé dans le Coran, qui se trouve dans la sourate 5, verset 3 :

« Aujourd’hui, J’ai perfectionné pour vous votre religion et complété Ma faveur envers vous et choisi pour vous l’Islam comme religion. »

Ceci est le dernier verset que dieu a fait descendre sur le prophète Muhammad, et à l’occasion de cette révélation fut le dernier sermon du prophète, prononcé lors de son dernier pèlerinage. À cette occasion, il a dit :

« Ô peuple ! Aucun prophète ou apôtre ne viendra après moi et aucune nouvelle foi ne verra le jour. Raisonnez donc bien, ô peuple ! Et, comprenez les mots que je vous transmets. Je laisse derrière moi deux choses, le Coran et la sunna et si vous les suivez, vous ne vous égarerez jamais. »

Il ressort de ces paroles que :

  1. Muhammad était le dernier prophète.
  2. Le Coran, ainsi que la sunna – qui, en fait, est l’interprétation pratique du Coran – est la guidance parfaite d’Allah pour l’humanité.

Le prophète a également dit :

« Ô Allah, sois mon témoin, que j’ai transmis ton message à ton peuple. »

C’est dans le cadre de ce sermon que le prophète a récité une révélation d’Allah, qu’il venait de recevoir, et qui complétait et finalisait le Coran, car c’était le dernier passage à être révélé (sourate 5, verset 3 – cité ci-dessus).
Vers la fin de son sermon, le prophète a demandé :

« Ô peuple, vous ai-je transmis fidèlement mon message ? »

Un puissant murmure d’assentiments, « Ô Allah ! Oui ! » s’éleva de milliers de pèlerins et les mots vibrants « Allahumma na`am » (Dieu ! Sûrement oui) roulèrent comme le tonnerre dans toute la vallée. Le prophète leva son index et dit :

« Ô Allah, sois témoin que j’ai transmis ton message à ton peuple. »

En outre, nous pouvons lire le verset suivant aussi dans le Coran – Sourate 33, verset 40 :

« Muhammad n’est le père d’aucun de vos hommes, mais il est le messager d’Allah et le sceau de tous les prophètes. Et Allah sait tout. »

Les spécialistes de la langue arabe sont unanimes sur la signification du mot khatam (sceau). Tous les mufassir (commentateurs du Coran) ont traduit khatam par final, y compris Ibn Jarir al-Tabri, Imam Fakhru-din al-Razi, Imam Jalaalu-din Suyooti, et Ibn Kathir. Les commentateurs sont également d’accord sur le fait que toute personne qui nie que le Prophète Muhammad (paix et bénédictions d’Allah soient sur lui) est le dernier et ultime prophète, n’est pas musulmane.

Citations et témoignages

Partagez…
Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur whatsapp
WhatsApp
Partager sur email
Email