L’Islam : Définition, Croyances, Pratiques et Rituels

L’islam est une des principales religions dans le monde. Ses fidèles, appelés musulmans, croient en l’Islam comme étant la religion de Dieu (Allah), édictée par Lui pour une succession de prophètes dont Abraham, Moïse, Jésus et Mohamed (saws) afin de guider l’humanité vers le droit chemin.

Les enseignements de l’Islam qui guident les musulmans dans leurs pratiques et leurs croyances sont consignés dans le Livre sacré d’Allah qui est le Coran révélé par Dieu, par l’intermédiaire de l’ange Gabriel pour le dernier des prophètes Mohamed (saws) entre 610 et 632.

Découvrez ce qu’il faut savoir sur cette religion dans ce qui suit.

Islam : qu’est-ce que c’est ?

Le terme islam (الإسلام) signifie en arabe soumission. C’est une religion qui s’appuie sur la soumission à l’ordre d’Allah et sur le principe du monothéisme absolu (tawhîd), donc qui atteste l’existence d’un seul Dieu, Omnipotent, Omniscient et Omniprésent.

Allah l’exalté dit dans sourate Al-Imran :

“إِنَّ الدِّينَ عِندَ اللّهِ الإِسْلاَم”

Certes, la religion que Allah agrée, c’est l’Islam […](3:19)

Allah exalté soit-il dit aussi dans la même sourate :

“وَمَن يَبْتَغِ غَيْرَ الإِسْلاَمِ دِينًا فَلَن يُقْبَلَ مِنْهُ وَهُوَ فِي الآخِرَةِ مِنَ الْخَاسِرِينَ”

Et quiconque désire une religion autre que l’Islam, ne sera point agréé, et il sera, dans l’au-delà, parmi les perdants.(3:85)

Dans sourate Al-isra, Allah (swt) dit :

“مَنِ اهْتَدَىٰ فَإِنَّمَا يَهْتَدِي لِنَفْسِهِ وَمَنْ ضَلَّ فَإِنَّمَا يَضِلُّ عَلَيْهَا وَلَا تَزِرُ وَازِرَةٌ وِزْرَ أُخْرَىٰ وَمَا كُنَّا مُعَذِّبِينَ حَتَّىٰ نَبْعَثَ رَسُولًا”

Quiconque prend le droit chemin ne le prend que pour lui-même ; et quiconque s’égare, ne s’égare qu’à son propre détriment. Et nul ne portera le fardeau d’autrui. Et Nous n’avons jamais puni (un peuple) avant de (lui) avoir envoyé un Messager.

Faisons le point sur ce qui est dit dans ces versets :

  • La religion d’Allah est l’Islam ;
  • Les gens naissent par défaut musulmans ;
  • Dieu a envoyé ses messagers aux différents peuples depuis l’aube de l’histoire ;
  • Ceux qui suivent la religion de Dieu seront récompensés dans la vie d’ici-bas et la vie de l’au-delà ;
  • Ceux qui réfutent le message de l’Islam et embrassent une autre religion seront châtiés ;
  • Ceux n’ayant pas reçu le message de l’Islam auront affaire à la justice et la clémence de Dieu ;

Un musulman est un adepte de l’islam qui croit fermement en Allah, en la vie de l’au-delà, aux Prophètes, aux anges, aux Livres divins, et qui croit à la véracité de ce que le Prophète Mohamed (saws) a rapporté d’Allah.

Le Messager d’Allah (paix et bénédiction d’Allah soient sur lui) dit :

“Par celui qui détient mon âme entre ses mains, il n’y a aucun être de cette communauté, juif ou chrétien, qui entende parler de moi et ne croit pas en moi sans qu’il ne soit parmi les gens du feu.”(Muslim)

C’est à travers la Charia (la loi islamique) que sont dictés les droits et devoirs des croyants. Ceux-ci sont issus principalement du Coran et de la Sunna. Elle définit tous les aspects publics et privés d’un musulman et dicte tout ce qui est halal ou haram (licite ou illicite).

Allah (swt) dit dans sourate Al-Jathya (L’agenouillée) :

“ثُمَّ جَعَلْنَٰكَ عَلَىٰ شَرِيعَةٍ مِّنَ ٱلْأَمْرِ فَٱتَّبِعْهَا وَلَا تَتَّبِعْ أَهْوَآءَ ٱلَّذِينَ لَا يَعْلَمُونَ”

Puis Nous t’avons mis sur la voie de l’Ordre (une religion claire et parfaite). Suis-la donc et ne suis pas les passions de ceux qui ne savent pas.(45:18)

Les fondements de l’islam

Les bases de l’Islam reposent sur ces principes fondamentaux auxquels il est essentiel de croire :

L’Unicité d’Allah

L’unicité d’Allah (Tawhid), c’est de croire qu’il n’y a d’autre dieu qu’ Allah. Croire que Allah a créé toute chose et que tout est sous son contrôle : donner la vie, ôter l’âme (la mort), conférer la santé, rendre malade…

Allah ta’ala dit dans sourate Ya-Sin :

إِنَّمَا أَمْرُهُ إِذَا أَرَادَ شَيْئًا أَن يَقُولَ لَهُ كُن فَيَكُونُ. فَسُبْحَانَ الَّذِي بِيَدِهِ مَلَكُوتُ كُلِّ شَيْءٍ وَإِلَيْهِ تُرْجَعُونَ

Quand Il veut une chose, Son commandement consiste à dire: «Sois», et c’est. Louange donc, à Celui qui détient en Sa main la royauté sur toute chose! Et c’est vers Lui que vous serez ramenés. (36: 82,83)

La justice d’Allah (Al-’adl al-ilahi)

Ceci signifie qu’Allah est juste, qu’Il n’est ni cruel ni dur, chacune de Ses actions a un bienfait même s’il n’est pas apparent.

La prophétie (Nubuwwah)

Le prophète est un homme qui a reçu les révélations d’Allah pour amener l’humanité vers la lumière et la délivrer des ténèbres, de la tyrannie, du mal et de l’ignorance.

Les prophètes peuvent être divisés en deux catégories :

  • Un rassoul (messager), c’est un prophète qui apporte du nouveau au code de la vie (charia). Également appelés Ulu al-azm, ils sont au nombre de cinq : Nouh , Ibrahim , Moussa , Aissa et le dernier des prophètes Mohamed (paix et bénédiction d’Allah soient sur lui).
  • Un “Nabi” (prophète) est aussi un prophète d’Allah qui n’a pas apporté de nouvelle “Charia”, mais a suivi celle du précédent “Rassoul”.

Le jour du Jugement (Qiyamah)

Le jour du jugement, c’est le jour où tout être humain sera ressuscité par Allah pour être jugé selon ses croyances et ses actions. Les vertueux seront récompensés et les vicieux châtiés.

Les cinq piliers de l’islam

Les cinq piliers de l’islam regroupent les principaux devoirs de tout musulman en Islam. Le Messager d’Allah (paix et bénédiction d’Allah soient sur lui) dit :

« بُنِيَ الإِسْلاَمُ عَلَى خَمْسٍ: شَهَادَةِ أَنْ لاَ إِلَهَ إِلاَّ الله وَ أَنَّ مُحَمَّدًا رَسُولُ اللهِ، وَ إِقَامِ الصَّلاَةِ، وَ إِيتَاءِ الزَّكَاةِ وَ صَوْمِ رَمَضَانَ، وَ حَجِّ البَيْتِ إِنْ اسْتَطَاعَ إِلَيْهِ سَبِيلاً »

« L’Islam est fondé sur 5 principaux devoirs : le témoignage qu’il n’est de dieu que Allah et que Mohamed est le Messager de Dieu, l’accomplissement de la prière, l’acquittement de la zakat, le jeûne de Ramadan et le pèlerinage à la Maison Sacrée s’il en a la capacité.» Rapporté par Al-Boukhari.

Voyons plus en détail à quoi correspondent ces cinq piliers de l’islam :

La profession de la foi

“Je témoigne qu’il n’y a d’autres divinités que Dieu et que Mohamed est le messager de Dieu”

La profession de la foi est considérée comme le pilier le plus important de l’Islam. On murmure cette formule à l’oreille du nouveau-né, de même qu’à l’oreille du défunt en préparation au jugement divin. C’est notamment la formule que devra prononcer quiconque souhaitant se convertir à l’islam.

La prière

priere

La prière ou salat est prescrite aux fidèles cinq fois par jour (à l’aube, à midi, dans l’après- midi et à la tombée de la nuit). Cette pratique doit se faire le corps tourné vers la qibla (la Mecque) et doit être précédée par une pureté du cœur, de l’esprit et du corps (ablutions). Cet acte constitue un lien direct avec Allah sans intermédiaires.

Lors de l’accomplissement de ce devoir, la personne qui prie ressentira une paix et du bien-être du fait qu’ Allah soit satisfait d’elle. Le Prophète (saws) dit a dit à Bilal, un de ces compagnons chargé de faire l’appel à la prière

“Bilal appelle les gens à la prière que nous soyons réconfortés par elle.”

L’aumône

zakat

Le Coran enseigne que la prière et le zakat vont de pair. L’aumône légale ou zakat doit être versée aux pauvres, aux veuves et aux orphelins… Les biens de chaque personne ne seront purifiés que lorsqu’elle effectue la zakat à ceux qui sont dans le besoin afin de favoriser el Rizq (ressources) de chacun. La zakat ou l’aumône constitue un pourcentage équivalent à la valeur du poids de 85 grammes d’or, et dont une personne a été en possession durant toute une année lunaire soit 2,5 %.

Le jeûne du mois de ramadan

ramadan

Les croyants jeûnent durant tout un mois de 29 à 30 jours de l’aube jusqu’au crépuscule. Le jeûne est non seulement bon pour la santé, mais il est aussi la meilleure manière de se purifier spirituellement et de se rapprocher d’Allah.

Ce mois est marqué par l’Aïd El Fitr, une des fêtes musulmanes dont nous allons parler plus tard.

Le pèlerinage

hejj

Le pèlerinage (hajj) incombe aux croyants au moins une fois dans leur vie. Il commémore l’allégeance d’Abraham à Dieu et sa volonté de sacrifier son fils. Cette pratique commence par un acte de repentance devant Dieu et la sollicitation du pardon des proches et amis avant le voyage à La Mecque. Tous les musulmans hommes sont vêtus de la même tenue blanche afin qu’ils soient tous égaux devant dieu.

Parmi les rites de l’Hajj, il y a l’obligation de tourner sept fois autour de la Kaaba et de faire sept aller-retour entre les collines de Safa et Marwa. Ensuite les pèlerins se rejoignent à Arafat pour prier Dieu et lui demander pardon.

L’Aïd al adha marque la fin du pèlerinage.

L’islam, la religion de tous les prophètes

L’islam est la seule religion céleste et c’est la religion de tous les prophètes.

Le messager d’Allah (paix et bénédiction d’Allah soient sur lui) a dit sur les prophètes :

“الأَنْبِيَاءُ إِخْوَةٌ لِعَلاّتٍ دِينُهُم وَاحِد وَأُمَّهَاتُهُم شَتَّى”

“Les Prophètes sont comme des frères du même père, leur religion est la même et leurs lois diffèrent.” Rapporté par al-Boukhari

Comme vous pouvez le constater, le prophète Mohamed (saws) dans ce hadith a assimilé tous les prophètes à ses frères du même père du fait qu’ils ont la même religion qui est l’islam et leur croyance est unique.

Allah exalté soit-il dit dans le Coran, dans sourate Al-Imran :

“إِنَّ اللَّـهَ اصْطَفَىٰ آدَمَ وَنُوحًا وَآلَ إِبْرَ‌اهِيمَ وَآلَ عِمْرَ‌انَ عَلَى الْعَالَمِينَ”

Certes, Allah a élu Adam, Noé, la famille d’Abraham et la famille d”Imran au-dessus de tout le monde. (3:33)

Allah créa Adam (‘alayhi s-salam) et le fit prophète messager enseignant la religion de l’islam. Il créa aussi Hawwa (Eve) (Qu’Allah l’agrée) comme épouse pour Adam. Cette dernière a eu 40 grossesses où elle a mis au monde des jumeaux (garçon et fille), à l’exception de la dernière où le Prophète Chîth est né unique. Chîth (alayhi s-salam) est le second prophète a enseigner l’islam après que lui-même l’ait appris de son père Adam qui enseigna à tous ses enfants les bases de la croyance de l’islam et leur disait :

“Adorez Allah c’est-à-dire soumettez-vous à l’extrême pour Lui et ne Lui associez rien dans Son adoration. Celui qui associe quelque chose à Allah, aura l’enfer pour demeure finale. Il y restera éternellement.”

Vint par la suite le prophète Idris (Enoch) (Alayhi s-salam) qui a poursuivi l’enseignement de l’islam et ce n’est qu’après sa mort que les premiers actes mécréants ont débuté chez les humains notamment avec l’adoration d’autres divinités que Allah.

C’est ainsi que le prophète Nouh (Noé) (alayhi s-salam) a été envoyé, c’est d’ailleurs le premier prophète envoyé au non-croyants pour les inciter à l’adoration d’Allah l’Unique Qui n’a d’autres associés.

Et les prophètes se succédèrent ainsi en appelant à la religion de l’islam dont le prophète Ibrahim (Abraham)(Alayhi s-salam). Allah ta’ala dit à son sujet :

“مَا كَانَ إِبْرَاهِيمُ يَهُودِيّاً وَلاَ نَصْرَانِيّاً وَلَكِن كَانَ حَنِيفاً مُسْلِماً وَمَا كَانَ مِنَ المُشْرِكِين”

Abraham n’était ni Juif ni Chrétien. Il était entièrement soumis à Allah (Musulman). Et il n’était point du nombre des Associateurs. (3:67)

Puis, il y a eu aussi Moussa (Moïse) et Aissa (Jésus) qui, eux aussi ont appelé à l’adoration de Allah uniquement. Allah l’exalté dit dans sourate Al-Imran:

“فَلَمَّا أَحَسَّ عِيسَى مِنْهُمُ الكُفْرَ قَالَ مَنْ أَنصَارِى إِلَى اللهِ قَالَ الحَوَارِيُّونَ نَحْنُ أَنصَارُ اللهِ ءَامَنَّا بِاللهِ واشْهَدْ بِأَنَّا مُسْلِمُونَ”

Puis, quand Jésus ressentit de l’incrédulité, de leur part, il dit: «Qui sont mes alliés dans la voie d’Allah?» Les apôtres dirent: «Nous sommes les alliés d’Allah. Nous croyons en Allah. Et sois témoin que nous lui sommes soumis. (3:52)

Dans sourate Al-Maidah, Allah ta`ālā dit :

وَإِذْ قَالَ اللهُ يَـعِيسَى ابْنَ مَرْيَمَ ءَأَنتَ قُلْتَ لِلنّاسِ اتَّخِذُونِي وَأُمِّي إِلَـهَيْنِ مِن دُونِ اللهِ قَالَ سُبْحَانَكَ مَا يَكُونُ لِي أَنْ أَقُولَ مَا لَيْسَ لِي بِحَقٍّ إِن كُنتُ قُلْتُهُ فَقَدْ عَلِمْتَهُ

(Rappelle-leur) le moment où Allah dira: «O Jésus, fils de Marie, est-ce toi qui as dit aux gens: «Prenez-moi, ainsi que ma mère, pour deux divinités en dehors d’Allah?» Il dira: «Gloire et pureté à Toi! Il ne m’appartient pas de déclarer ce que je n’ai pas le droit de dire! Si je l’avais dit, Tu l’aurais su, certes […] (5:116)

Puis dans le verset suivant, Il dit (swt):

مَا قُلْتُ لَهُمْ إلاَّ مَا أَمَرْتَنِي بِهِ أَنِ اعْبُدُوا اللهَ رَبِّي وَرَبَّكُمْ

Je ne leur ai dit que ce que Tu m’avais commandé, (à savoir): «Adorez Allah, mon Seigneur et votre Seigneur. (5:117)

Après que le prophète Aissa fut élevé au ciel, Mohamed (saws) qui est le dernier des prophètes est venu renouveler l’appel à l’islam. Et le prophète (paix et bénédiction d’Allah soient sur lui) dit :

“أَفْضَلُ مَا قُلْتُ أَنَا وَالنَّبِيُّونَ مِنْ قَبْلِي لاَ إِلَهَ إِلاَّ الله وَحْدَهُ لاَ شَرِيكَ لَهُ”

La meilleure des choses que j’ai dites ainsi que les Prophètes qui m’ont précédé, c’est : Lâ ilâha illa l-Lâhou wahdahou lâ charîka lah ; Il n’est de dieu que Dieu, l’Unique qui n’a pas d’associé.

Il a été rapporté que le nombre de prophètes est de cent vingt-quatre mille (1024) prophètes, dont trois cent treize (313)  messagers. Cependant, ceci n’a pas été confirmé.

Allah ta’ala dit dans sourate Ghafir :

“وَلَقَدْ أَرْسَلْنَا رُسُلًا مِّن قَبْلِكَ مِنْهُم مَّن قَصَصْنَا عَلَيْكَ وَمِنْهُم مَّن لَّمْ نَقْصُصْ عَلَيْكَ”

Certes, Nous avons envoyé avant toi des Messagers. Il en est dont Nous t’avons raconté l’histoire; et il en est dont Nous ne t’avons pas raconté l’histoire […] (40:78)

Dans le saint Coran, certains prophètes ont été cités avec leurs noms et qui sont :

Adam, Idris, Nouh, Houd, Salih, Louṭ, Chouaib, Ibrahim, Ismaïl, Ishaq, Yacoub, Yossouf, Ayoub, Dal Kifl, Al-Yas`, Younous, Moussa, Haroun, Ilyes, Daoud, Sulayman, Zakariya, Yahya, Aissa et Mohamed.

L’islam dans le Coran et Sunna

coran(1)

Deux sources complémentaires justifient les croyances islamiques et fondent la vie législative et sociale de la communauté musulmane : le premier étant le Coran et le second la Sunna.

  • Le Coran qui représente le Livre sacré transcrivant la Parole d’Allah. C’est le réceptacle de tout ce qui aurait été transmis à Mohamed (saws) le dernier envoyé de dieu par l’ange Gabriel ;
  • La sunna comporte l’ensemble des traditions qui se rapportent au Prophète (paix et bénédiction d’Allah soient sur lui). Ces traditions (hadiths) reprennent le comportement et les paroles qu’avait Mohamed (saws) désigné comme modèle parfait à suivre. La sunna permet de compléter les révélations coraniques.

C’est à partir de ces deux sources que l’islam a tiré les principes de la vie individuelle et collective régissant la vie de tout musulman. Les applications coraniques sont contenues dans la Charia qui est la loi divine islamique. Les doctrines et les normes ont été codifiées par les savants du droit musulman (fiqh).

Comment se convertir à l’islam ?

Pour se convertir à l’islam et devenir musulman, il faut prononcer “Je témoigne qu’il n’y a pas d’autre Dieu et je témoigne que Mohamed est le Messager de Dieu.”

Avant de prononcer ces paroles et il faut avoir pour croyance que nul dieu n’existe hormis Allah, c’est Lui le créateur de tout l’univers et de tous ce qui s’y trouve. Qu’Il est Unique et qu’Il ne ressemble à aucune autre créature.

Il faut aussi croire que Mohamed (saws) est le dernier des messagers d’Allah et que Adam est le premier et que Moïse, Jésus, Noé, Ibrahim et tous les autres sont tous des envoyés de Dieu et qu’ils sont tous appelés à la même religion qui est l’Islam.

Les actions obligatoires en Islam

Pour cette partie, nous allons vous présenter certaines des actions qui sont obligatoires en islam, avec à chaque fois un verset du saint coran ou un hadith du prophète (saws) qui le démontre clairement :

  • Il faut compter que sur Allah. Allah ta’ala dit dans sourate al-Talaq :

« […] Et quiconque place sa confiance en Allah, Il [Allah] lui suffit. » (65:3)

  • Rendre justice. Le Prophète (saws) nous dit dans ce hadith :

“La foi d’un homme ne peut être parfaite avant d’avoir trois qualités ; aider les autres même lorsque l’on se retrouve soi-même dans le besoin, rétablir la justice entre soi-même et ses semblables, saluer profusément avec la formule de “Salam”.

“Et ton Seigneur a décrété: «N’adorez que Lui; et (marquez) de la bonté envers les père et mère: si l’un d’eux ou tous deux doivent atteindre la vieillesse auprès de toi, alors ne leur dis point: «Fi!» et ne les brusque pas, mais adresse-leur des paroles respectueuses. Et par miséricorde, abaisse pour eux l’aile de l’humilité, et dis: « Ô mon Seigneur, fais-leur, à tous deux, miséricorde comme ils m’ont élevé tout petit.” (17: 23,24)

  • “Silat rahim”, qui est le fait de garder contact avec tous ses proches et de chercher tous ses liens de parenté. Allah a ordonné dans sourate Al-nisa :

“[…] Craignez Allah au nom duquel vous vous implorez les uns les autres, et craignez de rompre les liens du sang. Certes Allah vous observe parfaitement.” (4:1)

  • S’entraider les uns les autres à faire de bonnes actions. Allah a ordonné dans sourate Al-Maidah :

“[…] Entraidez-vous dans l’accomplissement des bonnes œuvres et de la piété et ne vous entraidez pas dans le péché et la transgression. Et craignez Allah, car Allah est, certes, dur en punition!” (5:2)

  • Veiller à ce qu’il y ait une bonne entente et une bonne harmonie entre les croyants. Allah dit dans sourate Al-Anfal :

“[…] Craignez Allah, maintenez la concorde entre vous et obéissez à Allah et à Son messager, si vous êtes croyants.” (8:1)

Et dans sourate Al-Hujurat :

“Les croyants ne sont que des frères. Établissez la concorde entre vos frères, et craignez Allah, afin qu’on vous fasse miséricorde.” (49:10)

  • Dire la vérité. Allah (swt) a dit dans sourate Al-Akabout :

“Certes, Nous avons éprouvé ceux qui ont vécu avant eux; [Ainsi] Allah connaît ceux qui disent la vérité et ceux qui mentent.” (29:3)

Et dans sourate Al-Tawbah :

“Ô vous qui croyez! Craignez Allah et soyez avec les véridiques.” (9:119)

Islam : les fêtes religieuses musulmanes

prière mosquée
Traditionnellement, le calendrier musulman comporte deux fêtes qui sont Aid al-adha et Aid al-fitr. Les festivités de ces deux fêtes durent 3 jours et débutent par l’accomplissement de la prière collective durant la matinée à la mosquée suivie d’un repas en famille et/ou avec des invités. La plupart du temps, on rend ensuite visite à la parenté ou à des ami(es)…. Ça, c’est pour ce qui est des similitudes. Gros plan sur chacune de ses fêtes religieuses :

L’Aid al-adha ou aid el-kebir (grande fête) est célébré le dixième jour du dernier mois du calendrier islamique en commémoration au sacrifice d’Abraham sur le rocher de la Fondation où il a failli sacrifier un de ses fils (Ismaël) pour répondre à la volonté d’Allah. Ce jour coïncide aussi avec le rituel de pèlerinage à la Mecque. La spécificité de cette fête, c’est le sacrifice d’un bovin et celui qui effectue le sacrifice bénéficie d’un tiers de l’animal et tout le reste, il doit en faire don.

L’Aid al-fitr, aid el-saghir (petite fête) ou fête de rupture du jeûne qui a lieu le premier chawwal (le dixième mois du calendrier islamique) et qui marque la fin du mois de Ramadan. Les croyants musulmans fêtent en ce jour la fin d’un mois de jeûne et de privation avec des pâtisseries orientales en tous genres.

eid

D’autres fêtes et célébrations sont venues s’ajouter à la liste, notamment :

  • Le mawlid ennabaoui qui célèbre la naissance du prophète (saws), c’est un jour férié dans la plupart des pays musulmans bien que les avis convergent pour ce qui est de fêter cette journée qui note la naissance du prophète Mohamed (paix et bénédiction d’Allah soient sur lui) ;
  • 1er Muharram (Awal Muharram) pour le premier jour du mois de Muharram qui marque le début d’une nouvelle année hégirienne. Cette date commémore le départ du prophète Mohamed (saws) et de ses compagnons de la Mecque vers Médine en 622. Cet événement appelé “hijrah” ,pour exode, constitue le début de l’ère musulmane, d’où l’expression “année hégirienne” ;
  • Achoura, cette fête coïncide avec le 10 du mois de Muharram. En commémoration au jour où Moussa fut sauvé de Pharaon en traversant la mer rouge grâce à l’aide d’Allah. Tandis que le pharaon et ses troupes furent engloutis par les eaux et pour remercier dieu, Moussa jeûna ce jour. Le jeûne de ce jour est surérogatoire pour les musulmans quoiqu’ il est conseillé d’ajouter un jour avant (le neuvième) ou un jour après (le onzième jour) pour se différencier des juifs. Selon la sunna le jeûne en ce jour permet d’expier les péchés de toute une année.

Le lieu culte islamique

mosquee

Quand on parle du lieu culte en Islam, on parle de la mosquée. Cet édifice se caractérise par un intérieur spacieux et ouvert avec un toit sous forme de dôme incluant un minaret. C’est du haut de ce dernier que le muezzin appelle les fidèles à la prière.

C’est en ce lieu culte que les fidèles se regroupent pour accomplir la salat qui est l’un des cinq piliers de l’islam. Tandis que les cinq prières quotidiennes peuvent être effectuées dans n’importe quel endroit. La prière du vendredi doit être faite à la mosquée (salat jumuâh).

Les prières de l’Aid sont également, habituellement, effectuées dans les mosquées, de même que la salat al-janazah qui est tenu lors de la mort d’un musulman.

Conclusion

L’islam est la voie qui enseigne à l’homme le chemin à suivre vers Allah.

“[…] Voilà la religion de droiture; mais la plupart des gens ne savent pas.” (Sourate Ar-Rum 30:30)

Cette voie est jalonné par trois grandes étapes, à savoir “la soumission”, “la foi” et “l’excellence”.

Selon un hadith rapporté par al Boukhari et Muslim. L’ange Gabriel, venu voir le Prophète (saws), lui demande :

“C’est quoi la soumission (al islam) ?”

Le prophète (saws) lui dit :

“C’est d’attester de l’unicité d’Allah et de la Prophétie de Mohamed d’accomplir la prière et s’acquitter de la zakat de jeûner le mois de ramadan et d’accomplir le pèlerinage, si on n’en a les moyens.”

Puis Gabriel lui demande à nouveau :

“C’est quoi la foi (al imane) ?”

Et le Prophète (saws) lui répond :

“C’est croire en Allah au jour dernier, à ses anges, à ses livres et aux messagers et de croire à la destinée.”

Et enfin, Gabriel l’interroge sur l’excellence (Al ihsan) et le Prophète répond :

“C’est d’adorer Allah comme si tu le voyais et si tu n’y arrives pas, de te dire que Lui Il te voit.”

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page